Clémence Franc, Co-fondatrice de NovaGray

400 000 cas de cancer sont détectés chaque année en France. Un malade sur deux est soigné par radiothérapie, cependant cette méthode peut provoquer des effets secondaire irréversibles. Novagray a mis au point une technologie qui permet de déceler en amont du traitement la radiosensibilité des patients. Explication.

 

Un protocole simplifié

Une simple prise de sang qui pourrait changer la vie des patients atteints du cancer. En effet, si un malade sur deux est traité par radiothérapie, 5 à 10% d'entre eux subissent des effets secondaires majeurs des suites de l'irradiation. Les rayons permettent de s'attaquer aux cellules cancéreuses, malheureusement certaines cellules saines proches se trouvent elles aussi endommagées par l'action de la radiothérapie.

Novagray a mis au point un protocole permettant de détecter les effets secondaires liés à la radiothérapie. Grâce à cette information connue avant le début du traitement, le corps médical peut adapter les soins pour le patient.

 

15 ans de recherche pour lancer Novagray

15, c'est le nombre d'années de recherche qu'il aura fallu au professeur David Azri, directeur de recherche à l'institut du Cancer de Montpellier (ICM). La rencontre entre Clémence Franc et Professeur Azri a eu lieu en 2014, lorsque la jeune femme développe sa première start-up.

Issue d'une formation d'ingénieur (ESTP à Cachan) puis formée à HEC dans la filière Entrepreneur, Clémence Franc est entourée de médecins dans sa famille. Après avoir hésité à entreprendre des études de médecine à la fin de son cursus d'ingénieur, elle a réaliser que ce qu'elle aimait vraiment c'est "de combiner la science, la technique et les aspects plus business au service du médical. »

Les premiers tests on été réalisés auprès de 500 patientes atteintes du cancer du sein et les résultats ont été plus que prometteur. Si le protocole est aujourd'hui à la charge du patient, l'objectif est de le rendre accessible à tous. La commercialisation est prévue entre 2018 et 2020

Une avancée reconnue dans le milieu de la technologie

Clémence Franc a été récompensée par StartHer Awards en octobre dernier. L'objectif de la compétition est de mettre en avant des femmes fondatrices ou co-fondatrices dans l'univers de la Tech. Doté de 10.000€ le premier prix va permettre d'accroitre la communication de la start-up. Les prochains objectifs sont de lever des fonds pour permettre de développer l'équipe commerciale de Novagray pour s'implanter dans trois pays européens.